Entre le Shtetl et le nouveau monde
J.I. Segal
1896-1954
La poésie de J.I. Segal n'exprime pas seulement ses expériences mais aussi la lutte des immigrants pour prendre leur place ou s'assimiler. Sa propre enfance pauvre dans le shtetl de Korets eut une infl uence durable sur son écriture. Segal arriva à Montréal à l'âge de 15 ans en 1911, aidé dans son immigration, par son frère et sa sœur plus âgées, Nechmiah et Esther, qui toutes les deux publièrent plus tard leur propre poésie. Travaillant comme couseur de poches de pantalon dans une usine de confection, Segal détestait l'ennui et la solitude de son existence. Comme beaucoup de ses contemporains, Segal trouva un débouché pour son art dans le Keneder Odler, en publiant sa première pièce, un poème d'amour, dans ses pages en 1915. Ses débuts dans l'Odler l'entrainèrent vers d'autres contributions sous forme d'essais, d'articles et de poésie dans d'autres périodiques yiddish nord-américains. Vers 1918, Segal publiait son premier recueil de poésies yiddish, Fun mayn velt.

En 1920, Segal commença à enseigner à l'école populaire juive, mais partit pour essayer de vivre à New York jusqu'en 1923. À son retour à Montréal, Segal poursuivit sa collaboration au Keneder Odler, en travaillant dans l'équipe éditoriale, tout en publicant sa poésie. Sa dernière oeuvre a été publiée en 1950. Au total Segal publia 10 volumes de poésie, sans compter les deux volumes publiés après sa mort. Son oeuvre continue d'infl uencer les poètes et écrivains juifs et non-juifs, ses mots refl étant la lutte entre l'ancien et le nouveau monde, entre le langage du peuple et les prières des religieux.


Portrait, J.I. Segal
J.I. Segal
Appuyez sur les images ci dessous.
J.I. Segal   J.I. Segal   J.I. Segal
 
Archives Home Exhibit Credits Introduction Resources
Simon Belkin Reuben Brainin Shimshon Dunsky Yehuda Elberg Noah I. Gotlib Chaim Leib Fuks Rochl Korn Ida Maze Israel Rabinovitch J.I. Segal Yaakov Zipper
Jewish Public Library, Montreal english Montreal, World Book Capital